Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 09:47

Voyons voyons...

Il s'agit d'un article de Psychologie magazine où l'on parle du travail du Dr O'Hare, spécialiste de l'obésité, qui ne croit plus aux régimes et se concentre maintenant sur la gestion du stress par la méthode de la "respiration en cohérence cardiaque".

Pour faire court, voici la recette :

1 - Se prendre deux ou trois pauses de 3 minutes dans la journée pour respirer profondément et calmement au rythme de 6 respirations par minute.

2 - Deux semaines après, quand la respiration est bien acquise, se remémorer les scènes pénibles de la vie quotidienne qui déclenchent des émotions négatives dans le but de les associer avec le rythme cardiaque venant de cette respiration. C'est tout.


Exemple de Martine, instit, qui se sent, grâce à cette méthode, plus légère, libérée d'un poids dans la poitrine. DONC, elle n'a plus besoin de calmer ses sensations désagrébles avec de la nourriture. DONC...elle maigrit.

Si quelqu'un trouve que ça marche, faut pas hésiter à le dire.

Repost 0
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 20:59
Poppyrose a eu une idée très sympa : prendre une photo durant son week-end, une photo qui saurait transmettre toute sa chaleur et sa joie durant la semaine.
Il y a eu ce petit dèj' ensoleillé, clic, photo, puis ce repas familial si sympa, re-clic, photo, mais finalement, LA photo du dimanche, ce sera celle où mon père m'a donné ces petites boîtes pleines de coton de broderie et de rubans d'initiales tissées qui datent du siècle dernier (au moins...).

Cette joie-là durera plus d'une semaine ça c'est sûr.

Avec le temps, mon angoisse du dimanche soir a disparu.
Elle datait des années où je devais repartir le soir vers ma froide chambre d'étudiante par le train. Et le top départ vers la gare, c'était le générique de l'émission "7 sur 7". Glurp !
Repost 0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 14:22
L'embarcadère du fameux "ferry-boâte" du Vieux Port :


Une petite boutique près de la Vieille Charité d'où j'ai rapporté du savon de Marseille en forme de plaques et de poisson.

La cour de la Vieille Charité :

Une rue qui n'incite pas à aller à l'école :

Et à propos d'école, cette statue serait très utile devant celle où je travaille :



Et si, comme pour Gruissan (ici), je montrais une façade, une fenêtre et un chat ?
Ici est né Jean Rostand :

Une fenêtre tout en kitch et en poésie :

Et pour le chat...Aïe, pas de chat... bon, ben il y aura sa gamelle, c'est toujours ça :


Bizarre cette espèce de crabe pendouillant, non ?
Mais si, un peu plus haut...regardez bien...
Repost 0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 14:30
Sur les pas de Marcel Pagnol...
Voir ce qu'il a vu, sentir ce qu'il a senti, marcher sur les sentiers de ses collines, découvrir la maison de ses vacances... nous faisait très envie, à Aïké et à moi. C'était l'occasion ou jamais.

On arrive au village de La Treille, typique.
Dans son petit cimetière, on fait une halte sur la tombe de Marcel Pagnol qui est décédé en 1974, à 79 ans.
Marcel Pagnol avait lui-même choisi son épitaphe, reprise de Virgile : "Fontes amicus uxorem dilexit", c'est-à dire "Il a aimé les sources, ses amis, sa femme".

Je l'imaginais bien plus large, ce canal...ah, ces Marseillais...
Tous les panneaux évoquent Pagnol...
Le sentier monte, monte, il fait très beau et nous sommes bien contentes de ne pas faire cette balade en été. Sauf qu'il y aurait eu des cigales. Je vois pour la première fois des olives en train de mûrir. Couleurs sublimes. Je fais 500 photos d'olives, des moches, des ratées, des floues... Vive le numérique !
Et pourquoi 11ème arrondissement, hein ?
Eh bé...Parce que La Treille, c'est un petit village...qui appartient  à Marseille !

Le Garlaban :

On arrive !
Et voilà la maison des vacances. Elle est habitée dans sa partie gauche par de la famille de la soeur de Marcel Pagnol nous a dit l'épicière, mais il semblerait que l'info ne soit pas juste. Bref, on ne peut accéder qu'à la moitié de la maison qui est assez grande, mais fermée. Le petit-fils en est propriétaire mais ne passe que rarement. Tant mieux, comme ça la maison reste "dans son jus". La pergola revêtue d'une belle vigne vierge cache presque tout, alors il faut s'avancer un peu...
Et de devant...hum...là, ça sent Pagnol.


Et juste derrière, il y avait un olivier sur lequel j'ai prélevé une petite branche pour ma soeur, en souvenir.
Voici les collines...
préservées au-dessus de la maison parce qu'il paraît qu'une bonne partie appartient toujours aux Pagnol.


Arrivées là, on a continué sur un sentier vers Aubagne, puis on a pique-niqué, et on est redescendues sur Marseille. La prochaine fois, c'est décidé, on partira d'Aubagne et on viendra à la Treille par les chemins de rando. Il y a trop de choses à voir : la grotte de Manon, le puits de Truc, la maison de Machin...

Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 15:01

Aïké m'ayant invitée, je ne me suis pas fait prier pour aller lui rendre visite à Marseille.
C'est sa nouvelle ville de résidence et elle ne veut plus en partir. Pourquoi ?
Et bien tout simplement parce qu'il est facile d'y être heureux.
Il fait bon s'y promener. On y trouve mille choses à découvrir et à déguster. Ses nombreux quartiers ont tous un caractère bien affirmé, du village provençal au boulevard haussmannien, en passant par des quartiers marchands très animés. Il y a des musées, des théâtres, un opéra, des marchés, des avenues vivantes... mais surtout, il y a...
LA MER !
Oui, Marseille, c'est une grande ville à LA MER. Se promener sur le vieux port est un vrai bonheur. Il y a aussi des plages, des villages de pêcheurs dans la ville, des mouettes qui miaulent au-dessus de nos têtes...

J'ai été conquise.

Même s'il y a aussi quelques points noirs : quartiers mal famés, bruits de klaxon incroyables, odeurs d'urine dans tous les coins sombres. Il faut savoir s'en affranchir pour apprécier cette ville en pleine rénovation qui semble se réveiller après 50 ans de laisser-aller.

Et puis il y a autre chose.
Non, ce n'est pas le soleil. Il a son importance, ô combien.
Mais il s'agit d'autre chose : c'est Notre Dame de le Garde, que les Marseillais appellent la "Bonne Mère". On la voit de partout.
Elle semble en effet veiller sur tous les recoins de la ville jusque loin sur la mer.
En entrant, j'ai été bluffée. Un choc de beauté. Je n'en dirai pas plus, mais elle m'a émue comme la basilique San Marco à Venise. C'est dire.


Voici la vue de l'appartement d'Aïké qui bénéficie d'une grande terrasse plongeant sur les toits de la vieille ville. Photo prise le soir de mon arrivée.

Vente directe du poisson sur le vieux port avec, en face, la Canebière.

Kiosque à journaux que les Parisiens ne verront jamais :

L'entrée du port, vue des jardins du pharo :

C'est toujours Marseille mais on a l'impression, en se promenant dans les ruelles des Auffes, de Malmousque et de Maldormé de déambuler dans de charmants villages de pêcheurs parsemés de quelques villas remarquables.



La sublime "Notre Dame de la Garde", couverte de mosaïques et décorée d'ex-votos très émouvants. Sans compter les bâteaux qui semblent s'envoler vers le ciel dont la "Bonne mère" devait  (et doit encore) protéger les marins.



Et la plus belle vue du port, c'est le soir, au soleil couchant :


Si Aïké passe un jour sur ce blog, qu'elle sache que je lui dis mille mercis pour ces 4 jours formidables, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci...



Repost 0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 18:42
Sortie formidable pour la classe organisée par S*: le lycée horticole et agricole de St Germain. Les enfants ont eu le plaisir de récolter des carottes (déjà déterrées), de mettre en sac des pommes de terre et de cueillir des pommes. Tout ça après des explications très intéressantes sur la présence de graines dans certains "légumes", qui font d'eux...des fruits.
Et puis, ils naissent toujours d'une fleur n'est-ce pas ?
J'ai été très heureuse de pouvoir accompagner et retrouver le temps d'une sortie les p'tits lascars.




Et il a fait un temps super doux !

Ce lycée semble être un agréable établissement qui possède son centre équestre et dans lequel on peut facilement aller chercher ses fruits et légumes cultivés avec pour tout engrais du fumier de cheval. Nous, on s'est dit qu'on y retournerait. Ce n'est même pas plus cher qu'ailleurs...
Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 20:37
Décidément, j'ai de la chance.
Vendredi, j'ai eu le grand plaisir de discuter autour d'un thé, de carrés de chocolat à l'orange et d'un crumble pommes/bananes avec R:-) et S** (encore une S !)
Pas de stress, pas de "truc urgent à faire"...
C'est une autre vie que de ne pas travailler.

Et aujourd'hui, j'ai fait la connaissance de Romane, la fille de ML*, 15 jours,
un minois adorable, des cheveux drus et noirs et des doigts de pianiste.
* La seule personne qui accouche plus vite que son ombre
 

Et ce week-end, bon temps passé en famille avec "man pé, ma seu et man fré" (ça fleure la Haute-Normandie...)
Aaaaaaaaahhhhhhhhh, comme ça fait du bien.


Repost 0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 20:56
Une vidéo du net qui me fait toujours autant rire.

Repost 0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 22:10
J'ai choisi de faire une formation universitaire (en sciences du langage ) à distance (en télé-enseignement) car je ne me voyais pas, mais pas du tout, prendre le bus, le train, le métro...à mon âge canonique.
Je me suis inscrite à la fac de Rouen, le CNED étant plus cher et n'aurai à me rendre là-bas que pour les examens : en juin. Rouen est à 1h d'autoroute. Mais voilà que mon compte n'est toujours pas activé, je n'ai donc pas accès à la plate-forme où se trouvent les cours. J'attends, mais ne m'ennuie pas (jamais) : des occupations, j'en ai plein le jardin et les placards !

Et ce soir, pre
mier cours de tir à l'arc.
Participants et professeurs sympas comme tout. Ambiance très différente de celle du qi-gong, mais là encore, on se relaxe, on se concentre, on ne respire plus...et on lâche !
Le hic, c'est que, et je ne le savais pas jusqu'alors,  je suis droitière avec un oeil qui vise (je ne sais plus le nom) qui est le gauche. Donc, je penche la tête, pour aligner...
Entre moi qui posait un problème droite/gauche et Cat qui ne fermait pas d'oeil pour viser, on n'a pas brillé par nos résultats. Mais on n'a pas regretté. Allez, top-là, on s'inscrit aussi !


Allez, pour Nannie dont le message m'a fait super plaisir, deux petites photos :
Repost 0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 19:31
Dernière journée à l'école...avec finalement le coeur gros. L'impression de quitter un train en marche. J'aurais tellement préféré ne pas faire la rentrée. Mais le congé formation est calqué sur l'année universitaire et dure donc 9 mois, d'octobre à juin, avec possibilité de raccourcissement, ce qu'avait fait Flo (une super-maîtresse, comme S*).
Gâteau aux pommes et brownie chocolat/noix accompagnés de sangria pour dire au-revoir aux collègues et dames de service (si P. me lit un jour, elle m'étripe, combien de fois m'a-t-elle dit :  "ATSEM, je suis ATSEM ! pas dame de service !).

En plus, il y avait R:-)
Ah....R:-)....Que de bons moments passés avec elle à l'école. On y est arrivées en même temps, on a tout partagé, les petites et les grandes joies de chacun, les peines aussi, et tant de moments fabuleux avec les enfants!
Elle est partie dans son sud-ouest natal pour une retraite pas de tout repos avec des tonnes de souvenirs. Les souvenirs d'une vie.
Nos discussions autour d'un thé ou d'un café (qu'elle préparait toujours) enrichissantes, divertissantes, honnêtes, drôles, nos commentaires sur les émissions de la veille (ah! Super Nanny !) ou sur un article de journal me manquent beaucoup. Et les oreilles de nos maris ont sifflé plus d'une fois, ah ! ah ! ah !

Et voilà que cette semaine, elle nous fait la joie de passer à l'école. Formidable !!!!

Petit souvenir d'un soir au resto...


Dernière journée très agréable et totalement inhabituelle.
J'ai passé mon temps à :
- ranger le local à rangement du matériel de motricité
- préparer une commande collective de peintures, encre, feuilles, matériel de sport etc.
- m'occuper du prêt de livres pour des enfants de la classe
- dire au-revoir aux enfants de la classe avec bonbons et tout.
- "faire la sortie" pour ceux qui n'allaient pas au centre...
FINI - C'EST FINI

*******************
Et le soir, première séance de qi-gong.
Cat (de l'école aussi !) et moi sommes allées en éclaireuses car d'autres viendront peut-être par la suite.
Alors, le qi-gong, d'abord ça se prononce tchi-kong (et pas chicon ni king kong, hein, Cat ?) et ce n'est pas du vrai sport. J'entends par là que l'on ne souffrira pas de courbatures... C'est une activité extrèmement agréable où on se dit que le corps est le trait d'union entre la terre et le ciel, où on ne se moque pas, où on s'entraide, où on fait des mouvements continus sur le souffle, très, très lentement, avec les jambes un peu fléchies. C'est super beau.
Notre prof nous a expliqué qu'il y avait des points importants (avec des noms en chinois - je n'en ai retenu aucun, ça commence bien) situés en haut de la tête (un peu en arrière), sous le nombril, au niveau du coccyx etc.
Visiblement, certaines actions visent à rester en bonne santé (guérir peut-être pas) grâce à des massages. Là, c'était pour la rate.
C'est où la rate déjà ?


Cat et moi avons été conquises. L'ambiance est très agréable, douce, pleine de gentillesse et de tolérance.

J'avoue qu'au cours de cette première séance, on était surtout appliquées à reproduire les mouvements demandés, ce qui demande une sacrée concentration car quand on fait un 8 avec le bassin par exemple, on doit lever et descendre les bras, en tournant les mains selon qu'elles montent ou descendent. Pas facile de tout faire en même temps. Bref, on n'en était pas à associer le souffle ni à vivre de l'intérieur tout cela, il va falloir du temps.
Allez, on s'inscrit
pour de bon !


Photos du net


Repost 0

Présentation