Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 12:31
Libérée ! Je suis li-bé-rée !!!
Mes examens à peine passés, je me suis mise en mode "vacances" et suis à peine repassée par chez moi...

Tout d'abord, la licence.
Faut que j'explique.
Je me suis donc rendue à Rouen pour une semaine et ai logé à la résidence universitaire du Bois. Ouoh pétard, c'est que les étudiants, ça n'étudie pas ! ça, non ! Ca braille dans les couloirs, ça écoute de la musique à fond jusqu'à 3h du mat !
Aujourd'hui j'en rigole, mais quand j'ai vu que je ne pourrai ni réviser ni dormir pendant une semaine, j'ai pas apprécié du tout. Alors j'ai fait mon emmerdeuse : la 2ème nuit (blanche), je suis allée voir mon voisin du dessus (à 2heures du mat quand même) pour lui dire que j'avais un exam à 8 h et que ce serait bien qu'il baisse sa musique. Petit gars gentil comme tout, qui s'est excusé, et que je n'ai plus entendu de la semaine.

Après, il y avait le groupe d'Africains. Des voix à faire trembler les murs, des rires sonores, très sympas visiblement. mais à 4h du mat, je ne sais pas pourquoi, on n'apprécie plus leurs blagues sur les filles et leurs discussions sur les fringues et les sorties. Là encore, je suis allée les voir en leur demandant de fermer leurs portes. Mais chaque nuit, c'était le même problème. Et puis ma chambre était en face de la cuisine...là, il y a trop à raconter...c'était très instructif et dépaysant (j'étais dans un bâtiment avec de nombreux étudiants "erasmus" de tous horizons)...

Enfin, bon, je sais par expérience que je peux rester plus d'une semaine sans dormir. Mais pour assurer intellectuellement dans la journée, c'était plus difficile.
Seize matières en une semaine, par paquets de 2h, séparés par des pauses-repas ou des pauses d'une demi-heure, la cadence était infernale, j'ai vu les mines se défaire...

Pas de question tordue, que du cours à ressortir sous forme de dissertations ou de commentaires de texte et quelques exercices  "pratiques". On a eu juste deux épreuves qui nous ont désorientés : celle de sociolinguistique du plurilinguisme (question qui n'avait rien à voir avec le cours) et celle de pragmatique ("Montrez l'importance, du point de vue pragmatique, de l'implicite dans la communication langagière" : thème même pas évoqué dans ce cours, mais longuement développé en cours d'énonciation. Alors, j'ai bidouillé un mixte dont je ne suis pas très fière.)
Et j'en viens au vrai problème pour moi : je suis lente. Ouais, c'est dur à admettre mais c'est vrai. En 2h, je n'arrivais pas à noter mes idées, faire un plan et rédiger. Je commençais bien, je rédigeais l'intro avec le plan, et tout et tout , et immanquablement, je finissais dans la panique totale, les joues écarlates et toute transpirante, en jetant en vrac tout ce que je n'avais pas dit et sans faire de conclusion. Beuh...

Donc, tout ça associé à l'impasse que j'avais faite en phonologie, je sais que je n'aurai pas ma licence et que j'aurai un paquet de matières à repasser en septembre...sauf que je travailllerai et que je ne m'absenterai pas...

Allez, une petite photo du centre de Rouen où j'avais loué une chambre d'hôtel et où j'ai (presque) dormi la dernière nuit.
Vraiment pas de bol cette semaine-là : mes voisins de chambre n'avaient pas décidé de dormir, eux.
J'imagine déjà vos sourires entendus, non, non, ce n'était pas un couple. Une demi-douzaine de gars bourrés, c'est tout. Quand je vous dis que je n'ai pas eu de chance ...

ET LA...j'ai pu souffler et penser à autre chose qu'aux études...et je suis tout de suite partie rejoindre
mon papa dans le sud , puis nous sommes rentrés par les petites routes pleines de charmes, dans des paysages merveilleux de début d'été, en faisant deux escales.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nepenthes 27/06/2009 01:16

eh ben!!! comment as-tu fais pour réussir à plancher avec une semaine comme ça... le manque de sommeil quand en plus on est stressé, y a peu de choses de pire!

erika 22/06/2009 09:06

Je te souhaite de bien te reposer, ton récit ne fait sourire, mais je comprends aussi parfois que ces situations ne sont pas drôles du tout... Je te souhaite de bien te reposer!

clairesoleil 18/06/2009 07:10

tu étais à une heure de chez moi !!! et j'avais ma machine à coudre à emmener rue du gros !!!! tu exagères... en tout bravo !

Agathe 17/06/2009 23:08

Ah qu'il est drôle ce résumé de ton parcours du combattant même si on imagine bien que ça n'a pas dû être de tout repos... Mais après peu importe la fatigue, non???

Maous+Artiste+Defiant+l'Olibrius 17/06/2009 09:27

Bravo ! Tu as survécu !
Je ne trouve rien de plus imaginatif à dire.
Mais c'est dèjà ca.
Amicalement, Maous

Présentation