Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 14:26
L'autorité, sacré problème pour les enseignants, surtout quand c'est aussi un problème pour les parents. On se sent très seul.

Hier soir, on a donc vu dans l'émission de Tadehi des gens de qualité tels que le psychanalyste Daniel Sibony et le président de la commission d'un rapport qui a fait couler beaucoup d'encre, André Varinard, prof de droit pénal par ailleurs.
On va vite oublier un triste représentant de l'Education Nationale qui m'a bien peinée et j'ose espérer qu'il n'a été que maladroit ; et cet avocat dont la mauvaiseté m'a dérangée tout au long de l'émission. Justement quelqu'un qui doit user de beaucoup d'autorité (!) et qui n' était venu dans l'émission que pour en découdre avec A. Varinard, à propos d'un point du rapport, point qu'il avait d'ailleurs compris de travers. Mais je lui sais gré de son intervention sur la fin, à propos de l'autorité de notre chef de l'Etat, là, c'était bien vu. Il y avait aussi une féministe qui, si elle avait été moins engagée, aurait été intéressante.
Bref, A.Varinard a bien défendu son rapport et D.Sibony a tenu des propos très intéressants.

Pour lui, l'autorité, c'est une relation qui se construit à 3 : le jeune, le parent (ou le prof ou autre) et Autre Chose. Très importante cette "autre chose", elle serait en rapport avec la transmission de la vie.
Il a dit que les jeunes ne sont pas contre l'autorité quand ils lui supposent cette connivence avec la vie. Mais à un certain moment, ils veulent savoir ce qu'il y a
après, plus loin,  et ...quand ils ne trouvent rien, pas de suite, ils éprouvent une grande angoisse, alors ... ils frappent, ils cognent.
Je suis assez d'accord avec son analyse.
On le constate parfois dès le plus jeune âge, en maternelle.

Il a alors parlé du cas des profs mordus, passionnés (même farfelus) qui n'avaient aucun problème d'autorité sur leurs élèves car, avec ce type de profs, on avait la 3ème composante de l'autorité, cette "autre chose" qui va dans le sens de la vie.
Et au contraire les profs qui "s'emmerdaient" dans leur enseignement, sanctionnés par les jeunes pour avoir sacrifié leur vie, alors qu'ils méritaient plus que de se réduire à ça.
Là, je suis dubitative.
J'ai vu des profs totalement passionnés et convaincus qui n'avaient aucune autorité sur leurs élèves. Même, et surtout, s'ils étaient farfelus. Leur "savoir" ou leur façon de faire étaient-ils sans rapport avec cet "autre chose" qui fait qu'il y a ou non autorité ?

Je "sens" qu'il y a du vrai dans tout ça et aussi que quelque chose cloche.
Un sentiment qu'il manque une donnée.
A réfléchir...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

MadameCoquelicot 15/12/2008 15:24

Et oui, ce petit "je ne sais quoi" qui fait que....

MadameCoquelicot 15/12/2008 15:24

Et oui, ce petit "je ne sais quoi" qui fait que....

Dracip27 10/12/2008 18:28

Bonjour et Bienvenue dans ma communauté"Le champ du monde". Je voudrais profiter de ce contact pour rappeler que les sujets"politique" et "adulte" seront exclus. Cette parenthèse faite je vous présente à nouveau mes vœux de bienvenue et vous accepte avec un très grand plaisir. A + tard .Dracip

Présentation